La surface de Pluton


Le survol de Pluton et de Charon le 14 juillet 2015 par la sonde New Horizons de la NASA a révélé un monde d’une complexité insoupçonnée. En septembre 2015, un téléchargement d’images à haute résolution du survol a commencé qui va durer une année du fait de l’éloignement de la sonde et du faible débit de ses transmissions. Revenons ici sur quelques-unes de ces magnifiques images déjà envoyées par la sonde.

Pluton nord

Une mosaïque d’images de Pluton prises par New Horizons à une distance de 80.000 kilomètres, où l’on reconnait la région brillante Sputnik Planum (le lobe gauche du cœur de Pluton) ainsi que la région très sombre et cratérisée Cthulhu Regio. Crédit : NASA/JHUAPL/SwRI

Pluton plaine

La plaine lisse et glacée Sputnik Planum observée dans son ensemble par la sonde New Horizons depuis une distance de 80.000 kilomètres. Crédit : NASA/JHUAPL/SwRI

Pluton chaos

Un gros plan sur une région à la limite de Sputnik Planum qui montre une structure très différente de la plaine avec une surface chaotique où des terrains très différents sont enchevêtrés sans ordre apparent. Crédit : NASA/JHUAPL/SwRI

Pluton sombre

Un gros plan d’une autre région au-delà de Sputnik Planum avec une variété de terrains encore plus marquée, en particulier une région très sombre et extrêmement cratérisée, un massif montagneux et des formations qui rappellent un champ de dunes au centre. Crédit : NASA/JHUAPL/SwRI

Charon surface

La surface de Charon observée par New Horizons d’une distance de 470.000 kilomètres. Moins spectaculaire que celle de Pluton, la surface de Charon est néanmoins très variée avec des plaines relativement lisses, des régions très cratérisées, des montagnes situées dans des dépressions et cette région très sombre qui coïncide avec le pôle nord du satellite. Crédit : NASA/JHUAPL/SwRI

Pluton coucher

Une image de Pluton prise par New Horizons d’une distance de 18.000 kilomètres quinze minutes après son survol. Comme la sonde s’est retournée sur elle-même, l’image donne l’impression d’un coucher de Soleil et fait magnifiquement apparaître les reliefs de la surface et les différentes couches de l’atmosphère. On voit, à droite, les plaines glacées de Sputnik Planum, à gauche, les montagnes de glace Norgay Montes (au premier plan) et Hillary Montes (au fond). Crédit : NASA/JHUAPL/SwRI

Pluton ombres

Sur ce gros plan de la même observation quinze minutes après le survol, le soleil couchant illumine une brume à la surface de Pluton et fait magnifiquement ressortir les montagnes de cette région et les longues ombres qu’elles projettent au loin. Crédit : NASA/JHUAPL/SwRI

Pluton montagnes

Un autre gros-plan de cette observation, cette-fois ci sur les deux massifs, Norgay Montes et Hillary Montes. Tensing Norgay est le sherpa népalais qui a atteint le sommet du Mont Everest en même temps que l’alpiniste néo-zélandais Edmund Hillary le 29 mai 1953. Crédit : NASA/JHUAPL/SwRI

Pluton - Tartarus Dorsa

La région montagneuse des Tartarus Dorsa avec sa texture magnifique et très particulière. L’image combine des observations dans le bleu, le rouge et l’infra-rouge par l’imageur MVIC (Multi-spectral Visible Imaging Camera) de l’instrument Ralph de New Horizons. Crédit : NASA/JHUAPL/SwRI


Page mise à jour le 26 septembre 2015 par Olivier Esslinger