L’arrivée de Curiosity sur Mars

Voici quelques images de l’arrivée de Curiosity sur Mars, depuis son atterrissage jusqu’aux premières images de son environnement.

Le rover et son parachute supersonique

Curiosity et son parachute supersonique
Le rover et son parachute supersonique pendant la chute vers Mars, photographiés par l’instrument HiRISE (High-Resolution Imaging Science Experiment ) de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter, plan d’ensemble et gros plan. Crédit : NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona

Le bouclier thermique de Curiosity

Le bouclier thermique de Curiosity
Le bouclier thermique photographié par l’instrument MARDI (Mars Descent Imager) placé sous le rover, trois secondes après l’éjection du bouclier et à une distance d’environ 16 mètres. L’atterrissage se produira environ 2 minutes et demie plus tard. Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Curiosity par Mars Reconnaissance Orbiter

Les éléments de la mission de Curiosity
Une vue d’ensemble de tous les éléments de la mission après leur atterrissage : au centre le rover, à droite le bouclier thermique à environ 1200 mètres, en haut à gauche la grue aéroportée à 650 mètres, en bas à gauche le bouclier arrière et le parachute supersonique à 615 mètres. L’image a été prise par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. Crédit : NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona

La surface de Mars

La surface de Mars par Curiosity
La surface de Mars photographiée par l’instrument MARDI (Mars Descent Imager) placé sous le rover, depuis une distance d’environ 70 centimètres. L’une des roues du rover est visible en haut à gauche de l’image et un rayon de Soleil illumine en partie le sol. Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

La paroi nord du cratère Gale

La paroi nord du cratère Gale
La paroi nord du cratère Gale photographiée le 8 août par l’une des caméras du mât de Curiosity, à une distance d’environ 18 kilomètres. On aperçoit un réseau de vallées probablement formées grâce à l’érosion par l’eau. La mission de Curiosity se concentre vers le Sud donc le rover n’ira pas explorer ces vallées. Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Les premières couches sédimentaires du Mont Sharp

La surface de Mars vers le Mont Sharp
Une image prise par l’une des caméras du mât de Curiosity vers le Sud, dans la direction du Mont Sharp. Les couleurs ont été altérées pour donner aux roches l’aspect qu’elles auraient sous une lumière terrestre. On aperçoit au premier plan une surface couverte de petites roches, puis un champ de dunes sombres et au loin les premières couches sédimentaires du Mont Sharp. Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Vers le Mont Sharp

Le Mont Sharp
Une image du Mont Sharp, la destination finale du rover, dont le sommet (non visible sur cette image) se trouve à une distance de 5,5 kilomètres. L’image a été prise par l’une des caméras de détection d’obstacles au sol placée à l’avant du rover. Crédit : NASA/JPL-Caltech

Le premier test de conduite de Curiosity

Traces de Curiosity
Les traces du premier de test de conduite du rover le 22 août 2012. Lors de ce test, le rover a avancé de 4 mètres et demi, a tourné de 120 degrés, puis a reculé de 2 mètres et demi. L’image a été prise par l’une des caméras de détection d’obstacles au sol à l’avant du rover (Hazcam, Hazard Avoidance Cameras). Crédit : NASA/JPL-Caltech

Les premières couches du Mont Sharp

Vers le Mont Sharp
Le sol près de Curiosity et les premières couches géologiques du Mont Sharp, par la caméra de 100 millimètres de l’instrument MastCam le 23 août. Les distances à différents points de l’image sont indiquées et ont été calculées à partir de données de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. Après 230 mètres, on observe une dépression, puis, à quelques kilomètres, le bord d’un cratère d’impact et ses grosses roches (au milieu de l’image). Plus loin apparaissent des dunes sombres, puis les premières couches rocheuses du Mont Sharp. La petite butte à 9,3 kilomètres du rover a une hauteur d’environ 100 mètres et une base d’environ 300 mètres. Les couleurs ont été modifiées pour montrer le paysage tel qu’il apparaîtrait sous des conditions de lumière terrestres. Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Le laser de l’instrument ChemCam

Test laser de Curiosity
Deux images du sol martien prises avant et après un test du laser de l’instrument ChemCam (Chemistry Camera). Le champ a un diamètre d’environ 8 centimètres. L’instrument est composé d’un laser monté sur le mât qui pulvérise quelques millimètres carrés de sol ou de roche et d’un télescope qui capture la lumière émise et la renvoie à trois spectromètres placés dans le corps principal du rover. Cette méthode permet d’identifier à distance des cibles intéressantes et d’analyser des roches que le rover ne peut pas atteindre. Crédit : NASA/JPL-Caltech/LANL/CNES/IRAP/LPGN/CNRS

Curiosity par Mars Reconnaissance Orbiter

Les premiers déplacements de Curiosity
Les traces des premiers déplacements de Curiosity photographiées par la caméra HiRISE de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. Les couleurs ont été manipulées pour mieux faire apparaître les détails de la surface. Les traces du rover sont bien visibles, car ses roues remuent la poussière du sol en se déplaçant et révèlent une couche plus sombre. Les traces qui apparaissent bleues autour du point de départ de Curiosity sont dues à la poussière déplacée par les rétro-fusées de la grue aéroportée lors de l’atterrissage. Crédit : NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona

Un autoportrait de Curiosity

Autoportrait de Curiosity
Un autoportrait pris le 7 septembre : on voit le sommet du mât de Curiosity avec en particulier l’instrument d’analyse à distance ChemCam et son ouverture ronde, ainsi que les deux caméras MastCam à ouverture rectangulaire placées dessous. L’image a été prise par la caméra MAHLI (Mars Hand Lens Imager) qui est située au bout du bras du rover et dont la mission sera de prendre des images rapprochées des roches et du sol martien. Pour cette photo, MAHLI était recouverte de sa protection anti-poussière, d’où la couleur de l’image. Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Le bras robotique de Curiosity

La caméra MAHLI de Curiosity
Une image du bras robotique de Curiosity prise par l’instrument MastCam le 12 septembre. On voit au centre la caméra d’analyse microscopique MAHLI , à droite la brosse DRT (Dust Removal Tool) qui permettra d’éliminer la poussière des roches à analyser, à gauche l’arrière de la foreuse PADS (Powder Acquisition Drill System). Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Le sol martien par la caméra MAHLI

Le sol martien par la caméra MAHLI
La première image de la caméra MAHLI prise sans sa protection anti-poussière le 8 septembre. L’image représente une portion de sol martien de 86 centimètres de longueur, la pierre au bas de l’image fait environ 8 centimètres. On aperçoit plus de petits graviers donc moins de poussières autour de cette pierre que sur le reste de l’image, ce qui suggère que la pierre a une influence sur le vent autour d’elle. Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Les roues gauches de Curiosity

Les roues de Curiosity
Deux images des roues gauches de Curiosity prises le 9 septembre, avec au fond les premières pentes du Mont Sharp. Les images ont été prises par la caméra MAHLI qui est capable de prendre aussi bien des images d’objets très proches (jusqu’à une distance minimale de 2 centimètres) que très lointains. Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS