La mission ultraviolet GALEX

Lancé en 2003 par une fusée Pegasus, le satellite d’observation dans l’ultraviolet GALEX (Galaxy Evolution Explorer) avait pour mission d’étudier l’évolution des galaxies ainsi que la formation stellaire sur les dix derniers milliards d’années. La mission devait à l’origine s’étendre sur 29 mois, elle aura duré dix ans pendant lesquels le satellite a observé des centaines de millions de galaxies.

Le signal de fin de mission fut envoyé par la NASA en juin 2013, le satellite va maintenant rester en orbite pendant une soixantaine d’années et finira par retomber vers la Terre et brûler dans son atmosphère.

Revenons sur quelques-unes des meilleures images de la mission.

La géante rouge Mira

Mira
La géante rouge Mira dans la constellation de la baleine à 400 années-lumière de nous. L’étoile se déplace à travers le milieu interstellaire à une vitesse de 130 kilomètres par seconde, ce qui provoque un arc de choc visible à droite et une queue qui s’étend sur 13 années-lumière à gauche. L’image du haut vient d’observations dans l’ultraviolet lointain, celle du bas est une combinaison de l’ultraviolet proche et lointain où Mira apparait plus clairement rougeâtre. Notons encore que Mira est en fait une étoile double, elle contient une naine blanche qui attire une partie de la matière éjectée par la géante rouge. Crédit : NASA/JPL-Caltech

L’arc de choc de CW Leo

CW Leo
Une autre étoile en mouvement rapide dans le milieu interstellaire : CW Leo. L’étoile se déplace à 91 kilomètres par seconde vers la gauche et créé un arc de choc de 2,7 années-lumière de diamètre. On peut déduire de cette taille que l’étoile rejette ses couches externes depuis 70.000 ans. Crédit : NASA/JPL-Caltech

La nébuleuse de l’hélice

Nébuleuse de l’hélice
Une image de la nébuleuse de l’hélice prise par GALEX en 2005. Cette nébuleuse se trouve à 650 années-lumière et a été créée par des instabilités dans les couches externes de l’étoile centrale lorsque les réactions nucléaires en son sein se sont arrêtées faute de carburant. L’étoile centrale, devenue une naine blanche, réchauffe de son rayonnement ultraviolet les couches externes de gaz et celles-ci réémettent cette énergie sous forme de lumière infrarouge. Crédit : NASA/JPL-Caltech

Les Dentelles du Cygne

Dentelles du Cygne
Une image magnifique des Dentelles du Cygne prise par le satellite GALEX en 2012. Les Dentelles du Cygne sont situées à 1500 années-lumière de la Terre et constituent le résidu d’une explosion de supernova il y a entre 5000 et 10.000 ans. Les structures les plus visibles sont la Grande Dentelle à gauche, la Petite Dentelle à droite et le triangle de Pickering un peu au-dessus à droite du centre. Crédit : NASA/JPL-Caltech

La galaxie d’Andromède

Galaxie d’Andromède
M31, la galaxie d’Andromède, située à 2,5 millions d’années-lumière et observée ici dans l’ultraviolet par GALEX. Le bleu représente l’ultraviolet lointain, l’orange l’ultraviolet proche. Les images de la galaxie en lumière visible montrent une structure spirale classique alors qu’ici les observations dans l’ultraviolet révèlent une structure en anneaux interprétée comme le résultat de la collision avec la galaxie elliptique naine M32 il y a plus de 200 millions d’années. Les bandes blanchâtres qui révèlent les anneaux sont des régions qui contiennent de jeunes étoiles très massives et brillantes. Les régions sombres sont des zones plus denses de poussière froide où de nouvelles étoiles sont en cours de formation. Crédit : NASA/JPL-Caltech

La galaxie NGC 6744

NGC 6744
La galaxie NGC 6744 à 30 millions d’années-lumière de nous dans la constellation du Paon. Cette galaxie est plus grande que la Voie Lactée avec 175.000 années-lumière de diamètre. Un compagnon beaucoup plus petit est visible dans le bras spiral le plus éloigné en haut à droite. L’image montre que la formation d’étoiles se produit dans toute la galaxie, même les bras les plus lointains. Crédit : NASA/JPL-Caltech

L’interaction de NGC 1512 et NGC 1510

NGC 1512 et NGC 1510
L’interaction gravitationnelle de la galaxie spirale NGC 1512 et de la galaxie elliptique NGC 1510. Les deux corps sont séparés d’à peine 68.000 années-lumière et l’on observe clairement la distorsion du bras spiral externe de NGC 1512 due à l’interaction avec NGC 1510. Crédit : NASA/JPL-Caltech